À découvrir

Ne restera dans le lit de la rivière que ses propres galets : ما يبقى في الواد غير احجارو

ما يبقى في الواد غير احجارو

(Ne restera dans le lit de la rivière que ses propres galets)

Par temps d’effets de mode, beaucoup de gens adhèrent à des idées ou des mouvements sans vraiment y croire. Dès les premières difficultés, ces gens débarquent sans état d’âme. C’est à ce moment-là qu’on reconnaît les authentiques et indélogeables galets de la rivière de ceux qui doivent leur présence à la crue aléatoire qui les a momentanément déposé et qui les emportera à son prochain passage vers d’autres destinées aléatoires. La première catégorie se distingue par sa clairvoyance, sa forte conviction en ses idées et sa persévérance. Quant à la deuxième catégorie, il s’agit de personnes impulsives, lunatiques, d’humeur changeante et dont les actions et les destinées sont incertaines. Pour résumer, la moralité de ce proverbe est que l’opportuniste ne prend racine nulle part en traversant la vie sans laisser de traces.

Ce proverbe algérien prend ses racines dans le verset coranique : « L’écume disparaît subitement tandis que [l’eau et les objets] utiles aux hommes demeurent sur la terre » Sourat 13 (Le Tonnerre), Verset 17.

Salamontréal – tous droits réservés

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button