À découvrir

La forêt est brul?e par ses branches, et la chèvre est aveugl?e par ses cornes : الغابة يحرقها عودها و المعز

الغابة يحرقها عودها و المعزة يعميها قرنها

(La forêt est brulée par ses branches, et la chèvre est aveuglée par ses cornes)

La forêt est brulée par ses branches, et la chèvre est aveuglée par ses cornes. La plupart du temps, le mal est plus près de nous qu’on le pense. S’il provient d’autrui, c’est souvent des actions de proches qui ne se sont rapprochés de nous que pour mieux nous nuire. Si par contre le mal provient de nous même, c’est souvent la conséquence de nos actes irréfléchis. Le proverbe est souvent évoqué pour dénoncer la traîtrise ou l’ingratitude et le manque de reconnaissance. Ce proverbe est également évoqué pour inciter personnes et organismes à s’autocritiquer afin d’analyser et reconnaître leurs erreurs et déviation qui étaient à l’origine de leur ruine voir leur disparition. Il s’agit en fait d’un examen de conscience!

Ce proverbe algérien prend ses racines dans le hadith du Prophète — paix et bénédictions sur lui : « O Abû Tharr (le nom de l’un de ses compagnons)! Demande-toi des comptes avant qu’on te les demande, car ce sera plus facile pour toi, lorsque tu seras interrogé demain; mets-toi dans la balance avant qu’on ne t’y mette et prépare-toi pour la Grand Exposition, où rien ne pourra être caché à Allah!… » ou encore dans un autre hadith « Le sage est celui qui fait son examen de conscience, qui œuvre pour l’au-delà, et l’incapable est celui qui s’incline devant ses passions, puis nourrit de faux espoirs en Dieu ».

Salamontréal – tous droits réservés

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button